RosenBernard1-4844 Couleur+Vignetage+Fil

Ensemble, nous explorons de nouvelles pistes de réflexions et d’actions

Bernard Rosen
Psychothérapeute

La thérapie brève​ systémique

  • Burn Out (épuisement) 

  • Borre out (ennui profond)

  • Transition de vie difficile :

    • Décès, divorce, séparation, retraite, accident (traumas)…

  • Troubles anxieux :

    • TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif), phobies, stress post traumatique

  • Protection contre le Harcèlement :

    • scolaire, enfants & ados

    • ménager

    • professionnel

  • Délivrance de la manipulation

    • (Re)trouver la confiance en soi / l'estime de soi

  • Dépression​

    • L'anxiété et la dépression sont des sources de souffrance psychique fréquentes dans les sociétés démocratiques marchandes​

  • Gestion des relations familiales difficiles, conflictuelles

Le coaching personnel

je vous guide dans l'exploration de nouvelles pistes pour "aller vers vous-même" en vous transmettant des outils qui vous permettront de maîtriser les mécanismes cérébraux qui définissent vos décisions et vos actions.

 

Vous vous ouvrirez à la complexité du réel afin de supprimer certaines limites que vous vous êtes imposées et vous libérer de la fiction des structures et des croyances limitantes..

Questions fréquentes

Psychiatre, psychologue, quelle différence ?


Un psychiatre est un médecin exerçant la psychiatrie qui est une spécialité médicale traitant la maladie mentale. Il diagnostique, traité et tente de prévenir la souffrance psychique. Après une formation médicale polyvalente, il effectue une spécialisation en psychiatrie générale. Comme tout médecin, il doit prendre en charge le patient dans sa globalité et tenir compte de son état de santé général. Il est spécialiste de la prescription des médicaments psychotropes, et il a accès à la prescription d'examens complémentaires (IRM, prise de sang), d'arrêts de travail ou de certificats, à la différence du psychologue, qui n'est pas médecin. Un psychologue, est un praticien de la relation d'aide psychologique, discipline qui regroupe de nombreux courants théoriques et pratiques. Il est un professionnel du fonctionnement psychique dans ses aspects subjectifs, affectifs et cognitifs et de leurs psychopathologies, ainsi que du comportement humain, de la personnalité et des relations interpersonnelles.
Selon son choix, il intervient dans divers domaines: thérapie, éducation, santé, médico-social, justice, travail, sport, etc., avec l'objectif de préserver, évaluer, maintenir ou améliorer le bien-être, de l'individu en développant son autonomie mentale, et en favorisant son intégration sociale.




Est-il possible de suivre une psychothérapie en tant que solution « complémentaire » ?


Oui. La psychothérapie peut être complémentaire à d’autres solutions et n’évoque aucune contrainte spécifique.




Quels sont les résultats obtenus grâce à la psychothérapie ?


Chaque thérapie est personnelle et spécifique. De façon générale, une thérapie réussie fait disparaître la souffrance psychique qui est à l'origine de la demande du patient.




Comment obtenir un devis pour profiter d’un coaching d’entreprise ?


Une rencontre initiale avec le mandataire est essentielle pour décrire le champ de la mission. Sa demande concernant la gestion du patrimoine humain de l'entreprise et les besoins de chaque acteur concerné est alors étudiée et une offre de mission est ensuite définie sur la base des résultats de cette étude.




Quelle est la différence entre la Thérapie Systémique Brève et la psychanalyse?


La thérapie Brève Systémique et Stratégique (c'est sa dénomination officielle) est une évolution de la relation d'aide née au milieu du 20ème siècle et qui se différencie de la psychanalyse de la façon suivante:

  • La psychanalyse traite la cause historique d'une pathologie intrapsychique,
  • La thérapie brève traite le dysfonctionnement actuel d'une relation interpersonnelle, qui cause une souffrance.
  • A la différence de la psychanalyse, elle axe la thérapie sur la plainte du patient et non sur la recherche profonde des causes de sa souffrance.
  • Aux notions freudiennes de "pulsions", "traumatismes" et "refoulement", elle oppose celles de "systémique", "système pertinent" et "feedback"